23x39cm
Printed on 2mm cardboards
14 pages
300 colour photographs

RECRUIT
Tomoko Sawada

Price : 32 €

In Recruit, Tomoko Sawada continues her work on the auto portrait, venturing to the heart of contemporary Japanese society. This time, she focuses on the formal photos taken by Japanese students after graduation, when they begin searching for work. She retains the well-established formal conventions of dress, posture, and neutral facial expressions with only subtle variation. Basing off a fixed photographic method, which imitates the lighting and fixed poses of the photo booth, she multiplies the images, intervening only by changing her hairdo, makeup and facial expressions. She surprises the audience with the diversity and variety she renders possible in one face, revealing the relative character of appearance on a larger scale.








The three contact sheets of portraits are arranged in a grid formation on the pages of the book, providing a global vision of the number of photographs while simultaneously inviting our gaze to venture from each individual face to the next.

Avec Recruit, Tomoko Sawada poursuit son travail sur l’autoportrait au sein de la société japonaise contemporaine. Elle explore cette fois les photographies d’identité que les étudiants japonais réalisent à la fin de leurs études, en vue de chercher un emploi. Elle en a conservé les conventions formelles bien établies (costume, posture, expression neutre
du visage), mais pour les déjouer en y introduisant une subtile variation. À partir d’un dispositif photographique strict, reprenant les codes du photomaton (une lumière toujours similaire, un cadrage invariant, une même
pose), elle multiplie les images en jouant sur sa coiffure, son maquillage, et l’expression donnée à son visage. Elle étonne par la différence qu’elle rend possible et visible sur son visage, et démontre par là le caractère relatif de toute apparence. Disposées en grille dans le livre, les trois planches de portraits offrent une vision globale de leur nombre, en même temps
qu’elles invitent le regard à défiler d’un visage à un autre.