24X19,6cm
Soft cover
120 pages
50 color photographs
Edition of 500 copies
ISBN: 979-10-90306-17-2
Publication date: July 2012

BANQUE VINCENT BERGERAT
Vincent Bergerat

Price : 33 €

The Banque Vincent Bergerat (BVB) is a living organism, like any bank, plant, animal, etc. Created in 2006, the BVB places itself close to the artistic fictions which cover the 20th and 21st centuries, such as Marcel Broodthaers' Musée d'Art Moderne, département des aigles (1968), which range of activities extended to accommodate a financial section and produced gold ingots marked with eagles, or Gérard Gasiorowski's AWK (WorosisKiga academy), and its 500 hats signed with famous students' names, or more recently, in 2001, Maurizio Cattelan's 6th (false) Caribbean biennial.
















The BVB's distinctive feature does not lie in the fact that it introduces reality, a necessary component - within a certain amount - to any fictional construction, but rather in the place given to this component, since in fact, here, everything is real, the creation of a specific currency, the transactions, the art collection, and even a scholarship : all this finally tending to bring the BVB and its various approaches closer to Gille Mahé's commercial / artistic devices, cf. this piece financed by Rudi Ricciotti - and carried out from 1993 to 1996 : Gilles Mahé thinks about Rudi Ricciotti while playing golf.

La Banque Vincent Bergerat (BVB) est un organisme vivant, comme n’importe quelle banque, plante, animal, etc. Créée en 2006, la BVB s’inscrit à la suite, ou plutôt juste à côté, des fictions artistiques qui parcourent les 20 et 21e siècles, telles le Musée d’Art Moderne, département des aigles de Marcel Broodthaers (1968), dont le spectre d’activités s’étendit jusqu’à accueillir une section financière qui produisit des lingots d’or estampillés d’aigles. Ou encore l’AWK (Académie WorosisKiga) de Gérard Gasiorowski, et ses 500 chapeaux signés des noms d’étudiants célèbres, ou plus récemment, en 2001, la sixième (fausse) biennale des Caraïbes de Maurizio Cattelan.









La particularité de la BVB ne réside pas dans le fait qu’elle introduit la réalité, composante nécessaire - dans une certaine mesure - à toute construction fictive solide, mais plutôt dans la place donnée à cette composante, puisque finalement, ici, tout est réel, la création d’une monnaie spécifique, les transactions, la collection d’œuvres d’art, et même une bourse ; ce qui tend finalement à rapprocher la BVB et ses démarches diverses, des activités et dispositifs artistico commerciaux de Gilles Mahé, cf. cette pièce financée par Rudi Ricciotti - réalisée de 1993 à 1996 : Gilles Mahé joue au golf en pensant à Rudy Ricciotti.