Study on Perspective II
Noémie Goudal

Price : 450 €


Similarly involving the viewer in a more active way, Goudal’s stereoscopic images employ viewing glasses that must be peered through in order to resolve their three-dimensional images. Based upon the simple lenticular stereoscopes of the nineteenth century, the lenses focus on two different offset images which are viewed separately by each eye and combined in the brain to create the illusion of a single scene. In a way redoubling this artificiality, Goudal manipulates the depth effect of the photographs. Starting with a single image, she digitally cuts out and offsets certain elements of the image.
Cliff Lauson
Curator at the Hayward Gallery, London



Les images stéréoscopiques de Noémie Goudal impliquent le spectateur d’une manière active, car, pour voir ces images en relief, il faut exercer son regard au travers de lunettes spéciales. Inspirées des simples stéréoscopes lenticulaires du XIXe siècle, les lentilles font la mise au point sur deux images décalées qui sont perçues séparément par chaque œil et se combinent dans le cerveau pour créer l’illusion d’une image unique. Redoublant en un sens cette dimension artificielle, Noémie Goudal manipule l’effet de profondeur de la photographie. Partant d’une image unique, elle en découpe et en décale certains éléments, de sorte que les éléments ainsi manipulés paraissent plats à certaines profondeurs fixes, sur un fond lui- même plat. De même que dans ses œuvres précédentes, ils apparaissent de façon artificielle comme des strates de réalité.
Cliff Lauson
Commissaire à la Hayward Gallery, Londres